Peaux à imperfections

Tout ce que vous devez savoir sur le Maskné pour mieux l’éviter

Depuis que vous portez un masque, vous avez remarqué le retour des points noirs, des petits boutons rouges et des pores dilatés sur une peau devenue plus grasse ? Apprenez à combattre le Maskné !

Qu’est-ce que l’acné du masque?

Petits boutons rouges, points noirs, pustules et excès de sébum se sont invités sur les zones couvertes par le masque ? Ça ressemble au maskné !

Nous nous efforçons tous de nous adapter au mieux à une normalité réinventée par la crise sanitaire : dans ce contexte, porter un masque est devenu le meilleur moyen de se protéger et de protéger ses proches au quotidien… mais le masque peut également causer des ravages sur la peau en provoquant des poussées d'acné et des inflammations.  
Le mot « maskné » est le terme inventé par les dermatologues pour décrire les symptômes de l'acné causés par le port du masque : peau grasse, petits boutons rouges, imperfections, points noirs et pores dilatés sur la zone du menton et de la bouche. Le maskné peut également affecter la peau du nez, et se manifester le long de la mâchoire et sur la partie des joues recouverte par le masque. Et les peaux à tendance acnéique ne sont pas les seules concernées ! Les symptômes peuvent se déclarer du jour au lendemain et se révéler assez pénibles…  

NB : Nous avons une bonne raison de porter un masque : n’allez pas risquer votre santé pour quelques boutons. Vous voulez prendre des mesures contre l'acné du masque ? Tout commence par la compréhension des causes très spécifiques du maskné.

Quelles sont les causes de l’acné du masque?

Le premier responsable du maskné est ce que les dermatologues appellent « l'effet d'occlusion ». Si le masque est conçu pour limiter le flux d'air afin de vous protéger, cela signifie aussi qu’il emprisonne le sébum, la sueur, les impuretés, les bactéries et les résidus de maquillage tout contre la peau. Ajoutez à ce cocktail Molotov microbien la chaleur et l'humidité qui s'accumulent sous un masque, plus une dose de cellules mortes pour faire bonne mesure, et vous comprendrez pourquoi les pores de votre peau peuvent rapidement se boucher.

Le résultat ? Un terrain idéal pour les bactéries qui - même si vous ne souffrez habituellement pas d'acné – peut favoriser l’apparition de petits boutons rouges, de points noirs, d’imperfections, rendre la peau plus grasse, etc.

Acné mécanique : une raison de plus pour que votre peau bourgeonne

Lorsque l’on pose un morceau de tissu sur son visage, il a forcément tendance à frotter. Ce processus agrège ensuite les résidus de poussière, le sébum, les bactéries et les cellules mortes tout en irritant la peau au passage, ce qui peut déclencher une inflammation et provoquer l’apparition de petits boutons rouges et d’imperfections. Ce processus est connu sous le nom « d'acné mécanique » et c'est lui qu’il faut blâmer pour les résurgences d’acné dont tout le monde parle depuis le confinement ! 

La bonne nouvelle, c'est qu'une fois que l’on a compris les différentes causes de l'acné du masque, on est mieux informé pour agir. Les étapes suivantes peuvent faire toute la différence !

Comment vaincre l’acné du masque

La première chose à prendre en compte, c’est la nature de son masque. Dans certaines professions et certains environnements, les gens doivent porter un masque chirurgical bien ajusté. Mais pour beaucoup d'entre nous, un masque en tissu ou en toile peut fournir une alternative plus confortable et plus respectueuse de la peau[1]. Les mots qui doivent faire tilt au moment de faire votre choix ? Léger, respirant, avec un minimum de friction. Si votre masque coche toutes ces cases, il risquera moins de se transformer en incubateur à bactéries et il frottera moins, limitant les risques d'acné mécanique. 



NB : Vérifiez toujours les directives gouvernementales ou médicales pour vous assurer que votre masque en tissu propose un tissage suffisamment serré et un nombre de couches suffisantes pour être conforme. Et bien sûr, les masques en tissu doivent être lavés après chaque utilisation.
[1] https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=902; Ministère du Travail protocole national 31 août ; http://www.academie-medecine.fr/communique-de-lacademie-du-bon-usage-des-masques/ 

Les soins adaptés à l’acné du masque

Une fois que vous avez trouvé le masque le mieux adapté à votre peau, l'étape suivante consiste à réfléchir à la meilleure façon de l'aider dans son job en optant pour les soins visage appropriés. Voici la crème de nos recommandations - mais si vous utilisez déjà un traitement anti-acné sous la supervision d'un médecin ou d'un dermatologue, consultez-le avant d'apporter des modifications à votre routine.

1. Le double nettoyage, meilleur ennemi du maskné…

À l'ère du masque, un double nettoyage s’impose avant de l’enfiler et dès que vous le retirez. C’est quoi le double nettoyage ? En gros, il s’agit d’utiliser un nettoyant moussant suivi d'une lotion détoxifiante et purifiante pour peaufiner. 

Pourquoi un rituel en deux étapes ? Le nettoyant débarrassera la peau des impuretés et du sébum accumulés sous le masque puis la lotion viendra éliminer les microparticules et les résidus persistants tout en infusant la peau de ses précieuses huiles essentielles, notamment celle à la menthe poivrée biologique, un actif anti-acné reconnu.  

N'oubliez pas que votre objectif consiste à nettoyer, mais en douceur, afin de ne pas détruire la barrière protectrice de la peau, ce qui risquerait de la rendre plus vulnérable au développement des imperfections causées par l'acné mécanique. C’est pourquoi notre combo mousse + lotion douce est l’accord parfait pour un double nettoyage réussi.  

2. …et l’hydratation, son alliée majeure !

Appliquer une crème hydratante peut sembler contre-intuitif quand on sait que l'acné du masque est causée par un environnement rendu moite et séborrhéique. Mais plus que jamais, vous devez prendre soin de la barrière protectrice de votre peau et la protéger des frottements qui déclenchent l'acné mécanique. 

Votre meilleure option ? Miser sur une crème nourrissante et matifiante enrichie en huiles essentielles bio réputées pour leur action sur l'acné plutôt qu’en ingrédients dermatologiques traditionnels comme l'acide glycolique, que les peaux stressées par le port du masque pourraient trouver trop agressifs. Pourquoi certains actifs anti-acné sont à déconseiller sous le masque ? Découvrez-le ICI

3. Utilisez un masque pour peaux grasses

Ça peut sembler fou, mais une à deux fois par semaine, lorsque vous enlevez votre masque, il faudrait que… vous en appliquiez un autre ! Posé en couche généreuse, un masque anti-acné comme le Masque Magnifica [infuse en effet la peau d'huiles essentielles détoxifiantes tandis que ses argiles naturelles éliminent les impuretés accumulées. 

Bonus ? Le Masque purifiant Magnifica sent si bon que vous profiterez d'un véritable moment de plaisir pendant que votre peau se remettra de l’épreuve du masque.

4. Ciblez les boutons et les imperfections avec un traitement localisé

Étant donné que le maskné est circonscrite à une zone spécifique, le bon réflexe consiste à utiliser un traitement local pour la contrer. Mais faites attention aux ingrédients (trop) actifs qui, laissés à stagner sous un masque, peuvent agresser la peau et provoquer des rougeurs, des irritations ou une desquamation. De manière générale, consultez toujours votre médecin ou votre dermatologue avant de modifier la routine anti-acné qui vous a été prescrite.

Pour cibler au plus près les imperfections, optez une solution douce et naturelle, comme notre soin SOS Magnifica et son complexe gagnant de 10 huiles essentielles biologiques réputées pour éliminer efficacement les imperfections (en prime, une odeur fraîche et aromatique qui se répand sous le masque : double bingo à l’application !).

5. Est-ce que je peux porter du maquillage sous mon masque ?

La bonne nouvelle ? C’est le moment ou jamais de vous lâcher sur le maquillage des yeux et des sourcils ! La moitié de votre visage est peut-être couverte, mais vous pouvez toujours vous amuser avec la partie supérieure :)

Est ce que le maskné est plus prononcé en été ou en hiver?

Comme nous l'avons vu, le maskné se développe volontiers l’été en raison du temps chaud et humide combiné à la respiration, à la sueur et à un excès de sébum qui créent le milieu idéal à l’apparition des imperfections. Il serait donc logique de supposer que les mois d'hiver nous apporteront un peu de répit. Mais malheureusement, ce n’est pas aussi simple. 

L'hiver lance ses propres défis en matière de soins de la peau : comme l'air est plus froid, la peau devient plus sèche et plus délicate. Ce qui l’expose à un risque plus élevé d'acné mécanique : en frottant le masque va provoquer de micro-blessures susceptible de déclencher à leur tour une inflammation des pores et un déferlement de petits boutons rouges.