Bourgeons de Hêtre

Bourgeons de Hêtre

certifié biologique

Nom d’usagefayard, fau, fonteau, faye, foy,foyau, favinier, fagette, fayette
Partie utiliséebourgeons
Nom botaniqueFagus sylvatica
Forme galéniquemacérât glycériné de bourgeons : alcool, glycérine végétal et eau.
Nom INCIFagus sylvatica bud extract

L’hêtre est un arbre majestueux assez commun dans nos forêts, qui peut atteindre 40 mètres de hauteur. Il n’atteint l’âge adulte que vers 60 ans et peut vivre 150 ans, il est surnommé « l’arbre de l’éternelle jeunesse ».

Présentation botanique du Hêtre

Carte d’identité botanique

FamilleFagacées
Parties utilisées bourgeons
Composition, principes actifs : écorce : tanins, créosote (gaïacol, creosol, crésol, xylénols, et autres phénols) ; fruits (faines) : huile, glucides, protides ; bourgeons : phytostimulines, peptides, flavonoïdes, hormones végétales
Floraison annuelle, d’avril à juin
ImplantationEurope, Asie Occidentale
Terroirforêts de montagne et du Nord de la France
Provenance pour Sanoflore France, Ardèche (régions sauvages, semi-montagneuses)

C’est un arbre commun dans nos forêts, tombé un peu en désuétude en herboristerie, jusqu’à la naissance de la gemmothérapie, la médecine des bourgeons. C’est l’écorce qui était autrefois récoltée pour les besoins de la pharmacie qui en extrayait un sirop (créosote) désinfectant des voies respiratoires. Ses fruits, les faines, sont comestibles, et on peut en extraire une farine, ainsi qu’une huile.

Comment l’identifier ?

Caractéristiques botaniques

Ses feuilles se reconnaissent aux poils blancs et soyeux qu’elles portent en bordure, comme des cils. Elles sont ovales, vert pâle et brillant, et leur bord est sinueux. Les fleurs blanches ou jaunes sont des chatons en grappe. Les fruits sont en bogues aisément reconnaissables par leurs pointes ; elles s’ouvrent en quatre à maturité, mettant à jour quatre fruits ou akènes appelés faines, qui ressemblent à de petites châtaignes, mais en forme de berlingots. Son écorce est grise et lisse.

La récolte des bourgeons a lieu à un moment précis du développement du Hêtre, pendant une période très courte (une à deux semaines) où les tissus sont particulièrement riches en phytostimulines, hormones végétales qui stimulent l’éclosion et la croissance des bourgeons.

Espèce ressemblante

le charme (Carpinus betulus) dont les feuilles sont proches, mais à la différence des feuilles de hêtre, elles sont sans poils et dentelées.

Le saviez-vous ?

Les bourgeons sont prélevés sur les branches basses, afin de ne pas nuire au développement futur de l’arbre. Découverts par le Dr Pol Henry, médecin homéopathe de Bruxelles féru d’alchimie, les bourgeons des arbres recèlent des hormones de croissance, douées de propriétés stimulantes du métabolisme cellulaire et permettant le passage de l’état de dormance à l’éclosion. Ce qui expliquerait l’action potentielle des bourgeons contre le vieillissement cellulaire et notamment celui du système endocrinien.

Bienfaits de l’extrait de bourgeon de Hêtre

Le saviez vous

Il existe deux sites célèbres en France par la présence d’hêtres remarquables : l’hêtre de Ponthus en forêt de Brocéliande, isolé au milieu d’une forêt d’épicéas, est impressionnant par sa majesté. Il serait vieux de 300 ans ; et les faux de Verzy à proximité de Reims, dont les branches forment des circonvolutions et présentent des déformations uniques au monde. Les faux de Verzy sont des hêtres dits « tortillards » (Fagus sylvatica var. tortuosa).

Le nom de Fau vient du latin Fagus qui lui-même vient du grec phagein qui signifie manger, du fait de l’usage culinaire qui a longtemps été fait des faines.

L’extrait de bourgeons de hêtre est obtenu à partir des bourgeons cueillis frais à un moment précis. En gemmothérapie, les bourgeons frais sont mis à macérer dans 1/3 de glycérine végétale, 1/3 d’alcool et 1/3 d’eau. Le macérât de bourgeons de hêtre est vendu en pharmacie, dilué à 10 % (première Dilution Homéopathique ou Hahnemannienne 1 DH), mais il est aussi vendu en boutique diététique en macérât-mère.

Le macérât de bourgeons est utilisé en gemmothérapie contre la cellulite et la rétention d’eau, après incorporation dans une crème comme un excipient non gras de pharmacie.

Outre son effet drainant sur le système lymphatique, la recherche Sanoflore a montré que le bourgeon de hêtre avait un effet rajeunissant et lissant sur la peau en favorisant le renouvellement des couches supérieures de l’épiderme.

Et comme tous les bourgeons, le bourgeon de hêtre offre une action antivieillissement par sa composition riche en protéines (peptides) et en hormones végétales de croissance.

La décoction de l’écorce peut être utilisée en compresses contre les contusions, les inflammations après un coup, un choc. L’hêtre a donc également une action anti-inflammatoire.

Propriétés cosmétiques démontrées (in vivo)

  • Drainant, anti-cellulitique
  • Rajeunissant
  • Lissage du micro-relief cutané

Sources :
1. Etude Sanoflore
2. Secrets d’une herboriste, Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, Paris 1999
3. ABC de l’herboristerie familiale, Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009
4. Petit Larousse des plantes qui guérissent, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, Paris, pour l’édition 2015
5. La phytothérapie rénovée, Claude Bergeret, Max Tétau, éditions Maloine, Paris 1983
6. La gemmothérapie médecine des bourgeons, Philippe Andrianne, éditions Amyris, Bruxelles 1998 Test laboratoire Sanoflore sur culture de cellules de la couche cornée.

Propriétés cosmétiques démontrées (in vitro)

  • Exfoliantesactivité pro-desquamante, diminution du stratum corneum : grain de peau affiné.

Sources :
Test laboratoire Sanoflore sur culture de cellules de la couche cornée.