Huile végétale d'Olive

Huile végétale d'Olive

certifiée biologique

Nom d’usageolivier, huile d’olive
Partie utiliséefruit, pulpe
Nom botaniqueOlea europaea
Forme galéniquehuile végétale
Nom INCIOlea europaea (Olive) fruit oil

L’olivier est produit dans toute la région méditerranéenne d’où il est originaire, mais aussi ailleurs dans le monde comme en Californie, au Chili… son huile a fait le tour du monde, notamment dans la cuisine italienne.

Présentation botanique de l’olivier

Carte d’identité botanique

FamilleOléacées
Parties utilisées fruits, feuilles
Composition, principes actifsfeuilles : séco-iridoïdes (oleuropéoside, oléoside, ligustroside) ; huile végétale riche et équilibrée en Acides Gras Mono Saturé (acide oléique ou oméga 9), Poly Insaturé (acide linoléique, ou oméga 6) et Saturé (acide palmitique), phytostérols, tocophérols (vitamine E = α-tocophérol), triterpènes, pigments, composés phénoliques, squalènes (principaux composants de la surface de la peau) et un principe amer (oléoropine).
Floraison plante annuelle, de Mai à fin Août
ImplantationBassin Méditerranéen
Terroirterrains arides, ensoleillés, secs, garrigue
Provenance pour Sanoflore Italie

C’est à partir d’un olivier sauvage, l’oléastre, que l’olivier aurait été domestiqué environ 6 000 ans avant notre ère, simultanément au Proche-Orient et dans l’Ouest du bassin méditerranéen. Les fruits, les olives, donnent une huile bien équilibrée en acides gras et recommandée pour la cuisine et la santé.

Comment l’identifier ?

Caractéristiques botaniques

arbre au tronc tortueux, gris, crevassé, haut d’environ 10 m, et portant des feuilles opposées, en forme de lance (lancéolées), coriaces, persistantes, vertes sur le dessus, argentées sur le dessous. Fleurs petites et blanc-verdâtres, en grappes. LES fruits sont des drupes ovoïdes, vertes puis noires à maturité, à noyau ovale. Les olives sont récoltées à maturité en novembre-décembre.

Espèce ressemblante

l’ancêtre de l’olivier est l’oléastre, qui est commun dans tout le bassin méditerranéen. C’est un arbrisseau épineux, sauvage, beaucoup plus petit que l’olivier, avec des feuilles ovales, persistantes, plus petites que les feuilles de l’olivier. Ses fleurs blanches, en grappe, donnent des petits fruits ronds, peu charnus et peu huileux.

Le saviez-vous ?

L’olivier était l’objet d’un véritable culte pour les Grecs anciens, et il était déjà un symbole de sagesse, et de paix que le rameau d’olivier symbolise toujours de nos jours.

Une légende grecque attribue le don de l’olivier et la fondation de la ville d’Athènes à la déesse Athéna qui toucha la terre à l’endroit même où elle fît jaillir cet arbre.

Bienfaits de l’huile végétale d’olive

Le saviez vous

La réputation de l’olivier et de son huile depuis l’Antiquité n’est pas exagérée, puisque les recherches du XXème siècle depuis les années 1930, ont confirmé les vertus médicinales de ses feuilles et de son huile. C’est donc une excellente huile de table.

L’huile végétale d’olive est obtenue par pressage des fruits juste après récolte. Les feuilles et l’huile sont utilisées depuis l’Antiquité pour leurs vertus médicinales et culinaires. C’est principalement l’huile d’olive qui est utilisée en application sur la peau, en cosmétologie, car elle est hydratante et protectrice.

L’huile d’olive est employée en soin de la peau, pour la beauté et c’est une bonne huile de base pour le massage, mais elle aussi utile en cas de dermatoses, d’inflammations, d’irritations cutanées, de coups de soleil. L’huile d’olive est aussi cicatrisante.

Elle assouplit et nourrit la peau, elle fortifie ongles et cheveux (phanères), et prévient le rachitisme chez l’enfant : massage du dos et des jambes.

Sa richesse en vitamine E lui donne des vertus antioxydantes. Elle est à l’origine de nombreuses préparations dermatologiques : huiles de soins, liniments…elle est souvent utilisée comme huile de base pour la préparation des huiles florales (macérations solaires).

En massage des gencives, elle est recommandée contre le déchaussement des dents.

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore (in vivo)

  • Antioxydante, réparatrice (cicatrisante) et anti-âge.
  • Protège, hydrate.(réduit la perte en eau transépidermique), assouplit et nourrit la peau, lui apporte un confort optimal.
  • Calmante, anti-inflammatoire.(très bien tolérée par les peaux sensibles).

Sources :
1. Etude Sanoflore
2. Badasson & Cie, tradition médicinale et autres usages des plantes en Haute Provence, Pierre Lieutaghi, Actes Sud, Paris 2009
3. Energie santé Hors-série N° 1 : Les Huiles Nutrition et santé, sous la direction de Maximiliano Bustos, 2002
4. Phytothérapie la santé par les plantes, Sélection du Reader’s Digest, Bagneux 2007
5. Petit Larousse des plantes qui guérissent, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, nouvelle édition Larousse, Paris 2016