Huile essentielle de Lemongrass

Huile essentielle de Lemongrass

certifiée biologique

Nom d’usagecitronnelle de l’Inde, verveine des Indes, lemongrass de l’Inde, West Indian Oil
Partie utiliséeparties aériennes
Nom botaniqueCymbopogon flexuosus, Cymbopogon citratus
Forme galéniquehuile essentielle
Nom INCICymbopogon flexuosus (lemongrass) flower oil

Plante herbacée tropicale de la famille des graminées (Poacées), le lemongrass pousse dans de nombreux pays tropicaux. Son huile essentielle présente d’intéressantes propriétés et notamment anti-inflammatoires, veinotonique et lymphotonique.

Présentation botanique du Lemongrass

Carte d’identité botanique

FamillePoacées
Parties utilisées feuilles
Composition, principes actifs : huile essentielle aldéhydes (citrals : géranial 45 % et néral 30 %, farnésal), terpénols 5 % (α-terpinéol, bornéol, nérol, géraniol), et sesquiterpénols 10 % (farnésol)
Floraison plante vivace
ImplantationMadagascar, Indonésie, Népal, Chine, Inde, Amérique du Su, Afrique, Haïti
Terroirmilieux tropicaux, talus
Provenance pour Sanoflore Sri Lanka - Nepal

Originaire d’Asie du Sud Est, le genre Cymbopogon comprend de nombreuses espèces de citronnelles et le lemongrass. Toutes contiennent une huile essentielle de compositions assez proches les unes des autres.

illustration Lemongrass

Comment l’identifier ?

Caractéristiques botaniques

Plante vivace herbacée dont les touffes denses peuvent atteindre 1,5 m de hauteur. Longues feuilles étroites en ruban, à pédoncules en forme de branches, partant d’un bulbe blanc fortement enraciné. Les feuilles dégagent un parfum citronné au froissement.

Espèce ressemblante

Il existe de nombreuses espèces très proches du genre Cymbopogon aux feuilles plus ou moins longues, aux propriétés et aux parfums sensiblement différents, parmi lesquels le lemongrass, le palmarosa (Cymbopogon martinii), citronnelle de Ceylan (Cymbopogon nardus), citronnelle de Java (Cymbopogon winterianus), citronnelle géante de Madagascar (Cymbopogon giganteus) qui atteint 2 m de hauteur…

Le saviez-vous ?

Le lemongrass est planté à Madagascar pour stabiliser les talus, du fait de son important réseau racinaire.

Bienfaits de l’huile essentielle de lemongrass

Le saviez vous

L’usage des citronnelles remonterait au XVIIème siècle, époque où le chirurgien militaire Nicolas Grimm a expérimenté leur essence comme antiseptique

L’huile essentielle de lemongrass est obtenue par distillation à la vapeur des feuilles. Elle est de couleur jaune dense à vert pâle, et son parfum est citronné et amer.

Anti-inflammatoire, elle sera appliquée sur les douleurs tendino-musculaires, en cas de rhumatismes, d’arthrite, de sciatique, névralgies.

C’est en dermatologie qu’elle est la plus intéressante, car elle est à la fois anti-infectieuse, antifongique, mais aussi antibactérienne. Elle est conseillée contre : eczéma, mycoses et apaise également les piqûres de moustiques.

Appliquée sur la zone du foie, elle favorise la digestion en stimulant le foie et la vésicule biliaire.

Insectifuge, elle est bien connue pour son efficacité à éloigner les insectes, puces, poux, moustiques.

L’infusion de feuilles peut elle-même être utilisée pour un bain relaxant, contre les douleurs musculaires en fin de journée.

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore (in vivo)

  • Lymphotonique, anticellulitique.
  • Veinotonique.
  • Anti-inflammatoire, tonique.
  • Anti-infectieux.

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore pour le complexe Magnifica aux 9 huiles essentielles, versus Triclosan (in vitro)

Le complexe Magnifica aux 9 huiles essentielles :

  • Limite la prolifération des bactéries nocives.tout en préservant l’équilibre de l’écosystème cutané. Son efficacité purifiante est équivalente à celle du Triclosan, actif dermatologique de référence contre les imperfections.
  • Diminue les imperfections cutanées.
  • Resserre les pores.
  • Rééquilibre la production de sébum.
  • Réduit la libération de molécules .(médiateurs inflammatoires) à l’origine des réactions inflammatoires qui intensifient les imperfections.
  • Diminue la cohésion excessive des cellules mortes à la surface de la peau.avec une activité proche de celle de l’acide glycolique et ainsi libère les pores, affine le grain de peau, chasse le voile gris et illumine le teint.
  • Activité antioxydante.équivalente à celle du thé vert. Protège le sébum de l’altération. Ce dernier garde ainsi ses propriétés protectrices.

Sources :
1. Etude Sanoflore
2. Petit Larousse des Huiles Essentielles, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014