Huile végétale de Lin

Huile végétale de Lin

certifiée biologique

Nom d’usagelin commun, lin cultivé, lin domestique, lin des fileurs, manouse
Partie utiliséegraines
Nom botaniqueLinum usitatissimum
Forme galéniquehuile végétale
Nom INCILinum usitatissimum oil

Le lin occupait autrefois de vastes plaines dans le Nord de la France ou en Provence pour l’industrie textile, mais il est aujourd’hui beaucoup moins cultivé pour ses fibres que pour ses graines, riches en oméga 3.

Présentation botanique du Lin

Carte d’identité botanique

FamilleLinacées
Parties utilisées graines, farine, huile
Composition, principes actifshuile végétale riche en Acides Gras Poly Insaturés (acide α-linolénique oméga 3 à 35/50 %, acide linoléique 20 %, acide oléique 15/39 %), phytostérols (campestérol, stigmastérol, sitostérol, cycloarténol), mucilages, lignanes (sécoisolaricirésinol)
Floraison plante annuelle, Juin à fin Août
ImplantationEurope entière
Terroirterrains arides, ensoleillés, secs, garrigues, friches et pâturages
Provenance pour Sanoflore Drôme Provençale

Offrant aussi bien des qualités textiles que des vertus anti-inflammatoires, le lin était déjà cultivé au Moyen-Orient il y a plus de 7000 ans, et on en trouve trace dans toutes les anciennes civilisations méditerranéennes.

illustration Lin

Comment l’identifier ?

Caractéristiques botaniques

longues tiges dressées de 50 cm à 1 m de haut. Feuilles étroites, en forme de lance (lancéolées). Fleurs blanches ou bleu pâle, large d’un diamètre de 3 cm, portant 5 pétales, et regroupées en grappe le long de la tige (corymbes). Fruits en capsules brunes, disposées en 10 loges avec une graine par loge.

Espèce ressemblante

sa morphologie est assez reconnaissable, notamment par la couleur de ses fleurs et il est difficile de la confondre avec une autre plante.

Le saviez-vous ?

L’huile de lin a longtemps été interdite en France, jusqu’en 2010, du fait de son oxydation rapide. Riche en oméga 3, elle est pour autant fragile et rancit facilement. Il faut la conserver au frais et dans un flacon protégé de l’oxydation. Et l’utiliser rapidement.

Bienfaits de l’huile végétale et des graines de lin

Le saviez vous

Les graines de lin offrent des propriétés prometteuses dans la prévention du cancer du sein, grâce notamment à leur richesse en lignanes qui réduit les effets de l’oestradiol, œstrogène impliqué dans la genèse de la maladie. De plus, fibres et mucilages contenus dans la graine empêchent la réabsorption des œstrogènes par les intestins.

Les graines sont récoltées à maturité en cours d’été. On en extrait de la farine ou de l’huile, ou on les utilise tel quel.

L’huile végétale est obtenue par pressage des fruits qui libère les graines, juste après récolte. La richesse de l’huile de lin en acide alpha-linolénique, et donc en oméga 3, lui confère un effet protecteur, antioxydant et anti-inflammatoire.

Les omégas 3 sont reconnus pour avoir une action positive sur la fluidité sanguine, une action anti-inflammatoire, une stimulation du Système Nerveux Central, de la mémoire, de la vision (DHA) mais favorise aussi un équilibre émotionnel (EPA).

Les omégas 3 redonnent de la souplesse aux membranes cellulaires, ce qui explique leur action au niveau de la circulation, mais aussi l’amélioration de l’activité cérébrale.

Les omégas 3 freinent la prolifération cellulaire, au contraire des omégas 6, d’où l’effet protecteur de l’acide alpha-linolénique contre le cancer.

L’huile de lin est employée en soin de la peau, pour la beauté, c'est un excellent cicatrisant.

La décoction de graines de lin est employée en lotion tiède sur les problèmes de peau. Elle peut ajoutée à l’eau du bain, cela calme les tempéraments nerveux et adoucit la peau.

Les cataplasmes de farine de lin sont un remède traditionnel des bronchites (sinapisme avec la farine de moutarde), des douleurs articulaires et musculaires, névrites et contusions.

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore (in vivo)

  • Antioxydante.
  • Anti-inflammatoire.
  • Cicatrisante.

Sources :
1. Badasson & Cie, tradition médicinale et autres usages des plantes en Haute Provence, Pierre Lieutaghi, Actes Sud, Paris 2009
2. Energie santé Hors-série N° 1 : Les Huiles Nutrition et santé, sous la direction de Maximiliano Bustos, 2002
3. Petit Larousse des plantes qui guérissent, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, nouvelle édition Larousse, Paris 2016
4. Phytothérapie la santé par les plantes, Sélection du Reader’s Digest, Bagneux 2007