Cyprès

Huile Essentielle de Cyprès

certifiée biologique

Nom d’usagecyprès, cyprès toujours vert, cyprès pyramidal, cyprès d’Italie, cyprès fastigié
Partie utiliséerameaux et fruits dits noix, cônes, ou encore galbules
Nom botaniqueCupressus sempervirens
Forme galéniquehuile essentielle
Nom INCICupressus sempervirens oil

Cet arbre majestueux orne jardins de la région méditerranéenne. Son port massif est imposant. Il est planté depuis des siècles dans le Midi pour protéger les terrains du Mistral.

Présentation botanique du cyprès de Provence

Carte d’identité botanique

FamilleCupressacées
Parties utiliséesrameaux et cônes
Composition, principes actifsmonoterpènes (α-pinène 55 %, δ-3-carène 20-25 %, terpinolène, limonène), sesquiterpénols (α-terpinéol, cédrol, linalol), esters (acétate de terpényle)
Floraison Printemps
ImplantationPays du Bassin Méditerranéen, France, Espagne, Italie, Maroc
Terroirsols acides, légers, climat tempéré
Provenance pour Sanoflore France, Vercors

Originaire du sud-est de l’Europe et de l’ouest de l’Asie, le cyprès pousse communément dans plusieurs pays méditerranéens comme le Maroc par exemple où il est endémique et où son bois est utilisé dans la menuiserie car il est résistant et incorruptible.

Comment l’identifier ?

Caractéristiques botaniques

arbre imposant dressé vers le ciel, le cyprès est un grand conifère pouvant atteindre 50 m de haut. Il porte de petites feuilles vert foncé et persistantes qui poussent très serrées sur les rameaux, et ses fleurs donnent des fruits ou cônes. Ce sont surtout les cônes femelles (galbules) qui sont récoltés à maturité, ou les rameaux.

Espèce ressemblante

bien qu’il ressemble de loin aux pins (famille des Abiétacées ou Pinacées), et que ce soit un résineux, le cyprès appartient à une autre famille, celle des Cupressacées dont fait également partie le genévrier. La caractéristique commune aux pins et cyprès est de conserver leur verdure en saison hivernale.

Le saviez-vous ?

L’utilisation du cyprès en cosmétologie est attestée dès l’Antiquité, dans la pharmacopée du bassin du Tigre et de l’Euphrate (tablettes cunéiformes d’Assyrie et Babylone), et jusque dans les écrits du père de la médecine moderne, le Grec Hippocrate. Il est en bonne place dans les médecines grecque, latine, chrétienne et musulmane. Les Anciens en tiraient déjà des remèdes pour renforcer la circulation veineuse, et notamment lutter contre les hémorroïdes.

Bienfaits de l’huile essentielle de cyprès

Le saviez vous

Le cyprès avait autrefois une mauvaise image car il était associé aux cimetières du fait qu’il a souvent été planté en ces lieux ! Le docteur Leclerc, phytothérapeute (1954), déconseillait même l’usage de son nom français, affirmant qu’il « pouvait éveiller dans l'esprit des malades des pensées funèbres ou leur inspirer de ces plaisanteries classiques où l'humanité souffrante se plait à établir entre la Camarde et le médecin les liens d'une indésirable parenté » ! Cette fâcheuse réputation est aujourd’hui bien oubliée !

L’huile essentielle de cyprès est obtenue par distillation à la vapeur des fruits ou des rameaux. Elle est de couleur brun clair, et son odeur est caractéristique : résineuse et boisée.

L’huile essentielle de cyprès est tonique, astringente, vaso-constrictrice. Elle a donc de grandes propriétés circulatoires ce qui en fait peut être l’huile essentielle championne de la circulation. Elle offre des propriétés décongestionnantes en cas de stase veineuse et lymphatique : varices, ulcères, fragilité capillaire, œdèmes des membres inférieurs notamment cellulite, mais aussi congestion utérine ou prostatique. Elle a des effets régulateurs au niveau du système hormonal, ainsi que du système neuro-végétatif ce qui l’indique notamment dans l’énurésie infantile (pipi au lit).

Par ailleurs, elle a comme beaucoup de résineux (bourgeons de pin par exemple) une action antiseptique respiratoire, et plus particulièrement antitussive en cas de toux persistante.

En cosmétologie, ces propriétés sont souvent mises à profit, en dynamisant la microcirculation cutanée avec son action drainante de la lymphe et du sang.

Mais elle offre d’autres propriétés aromatiques très intéressantes en agissant sur le plan émotionnel : elle permet de se recentrer et de mieux affirmer son caractère, elle renforce la concentration intellectuelle et l’attention.

Propriétés cosmétiques et aromatiques démontrées (in vivo)

  • Aromatique antifatigue, augmente l’attention et la vigilanceeffet scientifiquement démontré par un test d’olfaction1
  • Aromatique stimulant de la concentrationeffet scientifiquement démontré par des tests neuropsychologiques2
  • Veino-lymphotonique, circulatoire
  • Décongestionnante
  • Anti-cellulitique

Sources :
1. Etude olfactive Sanoflore réalisé sur 50 volontaires, sur l’association du cyprès de Provence avec la lavande fine
2. Tests Sanoflore réalisés sur 33 femmes de 20 à 45 ans : test des tracés (TMT) sur la flexibilité mentale et test de la tâche Stroop sur l’agilité mentale.
3. Badasson & Cie, tradition médicinale et autres usages des plantes en Haute Provence, Pierre Lieutaghi, Actes Sud, Paris 2009
4. 200 plantes qui vous veulent du bien, Carole Minker, éditions Larousse, Paris 2013
5. Secrets d’une herboriste, Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, Paris 1999
6. ABC de l’herboristerie familiale, Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009
7. Petit Larousse des plantes qui guérissent, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, nouvelle édition Larousse, Paris 2016
8. Petit Larousse des Huiles Essentielles, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014
9. Phytothérapie la santé par les plantes, Sélection du Reader’s Digest, Bagneux 2007
10. Précis de phytothérapie, Henri Leclerc , Masson et Cie Editeurs, Paris 1954