Huile essentielle de Clou de Girofle

Huile essentielle de Clou de Girofle

certifiée biologique

Nom d’usagegirofle, giroflier, clou de girofle
Partie utiliséefeuilles, boutons
Nom botaniqueEugenia caryophyllata, Syzygium aromaticum
Forme galéniquehuile essentielle
Nom INCIEugenia caryophylus flower oil, clove flower oil

Le clou de girofle est une épice orientale très populaire, très épicée, qui parfume les plats indiens, les courts-bouillons, ou certaines pâtisseries. Son huile essentielle a de puissantes vertus anti-infectieuses et analgésiques.

Présentation botanique du clou de girofle

Carte d’identité botanique

FamilleMyrtacées
Parties utilisées bouton floral
Composition, principes actifs tanins, flavonoïdes ; huile essentielle : phénols (eugénol 80 %), esters (acétate de d’eugényle 15 %), sesquiterpènes (β-caryophyllène)….
Floraison 2 fois par an, été et hiver.
ImplantationOriginaire des Moluques, cultivé dans les pays tropicaux : Sri Lanka, Zanzibar, Madagascar, Indonésie, Malaisie, Brésil, Est de l’Inde.
Terroirmilieux tropicaux.
Provenance pour Sanoflore Madagascar

Le giroflier est un petit arbre poussant dans les régions tropicales, et aujourd’hui largement cultivé dans tous les tropiques. Le clou de girofle entre dans de nombreuses préparations et pommades, comme anesthésique local et désinfectant, notamment en thérapeutique dentaire.

illustration Girofle

Comment l’identifier ?

Caractéristiques botaniques

Arbre pouvant atteindre 20 m de haut et portant des feuilles opposées, en forme de lance (lancéolées), étroites, luisantes et couleur verte. Fleurs très odorantes, en grappes, à calice pourpre et corolle rosée, avec de nombreuses étamines. Baies allongées de couleur violet foncé. Le « clou de girofle » est le bouton floral, en début de floraison donc. Il est récolté tout en début de floraison puis séché. Il est très utilisé comme épice mais aussi en herboristerie.

Espèce ressemblante

Les feuilles du clou de girofle peuvent être confondues avec les feuilles des autres plantes de la famille des myrtacées : myrte, niaouli… mais le bouton floral ou « clou » est unique.

Le saviez-vous ?

Sainte Hildegarde au XIème siècle le conseillait déjà contre les migraines, la surdité et l’œdème. Ambroise Paré le recommandait au XVIème siècle le clou de girofle comme analgésique dentaire. Et il faisait partie de la recette du vinaigre des 4 voleurs.

Bienfaits de l’huile essentielle de clou de girofle

Le saviez vous

En Chine, les courtisans devaient avoir des clous de girofle dans la bouche lorsqu’ils s’adressaient à l’empereur, pour ne pas le gêner par leur haleine !

Dès le développement des routes d’Orient pour le commerce des épices, le clou de Girofle a fait l’objet d’une véritable guerre commerciale de la part des Portugais, puis des Hollandais qui imposèrent leur monopole, avant que les Français ne parviennent à l’implanter dans les îles de l’Océan Indien : Maurice et La Réunion.

L’huile essentielle de clou de girofle est obtenue par distillation à la vapeur des feuilles ou des boutons floraux. Elle est de couleur brun clair, et son parfum est piquant, poivré, chaud.

L’huile essentielle de clou de girofle est un puissant antiseptique, mais également un puissant analgésique. Elle sera active contre de nombreuses infections virales ou bactériennes, au niveau des voies respiratoires (bronchite, sinusite, grippe…), intestinales (parasites, diarrhées infectieuses), uro-génitales (cystites…), ou cutanées (gale, herpès, zona, mycoses, acné…).

Elle pourra même être employée contre des infections graves comme dysenterie, choléra, amibiase, paludisme, tuberculose, pneumonie, bien sûr en compléments de traitements antibiotiques conventionnels.

Elle est tonique, stimulante, sur les plans intellectuel ou même sexuel : fatigue, surmenage… Elle est utérotonique et pourra aider à l’accouchement en stimulant les contractions

Sans oublier que c’est un analgésique dentaire très efficace, et un anti-inflammatoire contre rhumatismes et arthrite, névralgies ou sur le ventre en cas de lourdeurs digestives, d’infections intestinales…. On en fait un désinfectant et anesthésique local, sous forme de pommade ou de liniment.

Au niveau cutané, elle assainit et nettoie la peau, calme et apaise les inflammations.

Compte tenu de sa puissance, elle sera toujours diluée dans une huile végétale avant application.

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore (in vivo)

  • Anti-infectieuse, antiseptique Nettoie la peau en profondeur
  • Antioxydant
  • Tonique
  • Analgésique

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore pour le complexe Magnifica aux 9 huiles essentielles, versus Triclosan (in vitro)

  • Limite la prolifération des bactéries nocivesTout en préservant l’équilibre de l’écosystème cutané. Son efficacité purifiante est équivalente à celle du Triclosan, actif dermatologique de référence contre les imperfections.
  • Diminue les imperfections cutanées.
  • Resserre les pores.
  • Rééquilibre la production de sébum.
  • Réduit la libération de molécules (médiateurs inflammatoires) à l’origine des réactions inflammatoires qui intensifient les imperfections.
  • Diminue la cohésion excessive des cellules mortes à la surface de la peauAvec une activité proche de celle de l’acide glycolique et ainsi libère les pores, affine le grain de peau, chasse le voile gris et illumine le teint.
  • Activité antioxydante équivalente à celle du thé vert. Protège le sébum de l’altération. Ce dernier garde ainsi ses propriétés protectrices.

Sources :
1. Etude Sanoflore
2. Petit Larousse des Huiles Essentielles, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014
3. Petit Larousse des plantes qui guérissent, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, nouvelle édition Larousse, Paris 2016
4. Phytothérapie la santé par les plantes, Sélection du Reader’s Digest, Bagneux 2007