Passez au déodorant bio

Transpiration : pourquoi transpirons-nous?

f_header-article.jpg

Comment fonctionne le processus de sudation et quel est son rôle ? Quand parle-t-on de transpiration excessive et quand faut-il s’alarmer ? Le point sur la transpiration avec le guide Sanoflore.

La transpiration, c’est quoi ?

La transpiration est un phénomène naturel du corps humain. Elle désigne la production de sueur par le corps. Selon les individus et selon les causes (effort physique, forte chaleur, stress), cette transpiration peut être plus ou moins intense. Transpirer permet de réguler la température corporelle, mais aussi de protéger le corps et de l’épurer de ses toxines. En effet, en plus de sa fonction de thermorégulation, la sueur remplit une fonction d’élimination. La transpiration est donc une fonction essentielle à la bonne marche du corps. Il est cependant possible de contrôler ce processus naturel grâce à des anti-transpirants ou certains traitements.

Comment fonctionne la transpiration ?

Par jour, un être humain transpire environ un demi-litre à un litre d’eau, sans compter la transpiration liée aux efforts supplémentaires comme le sport. Comment cela fonctionne ? Lorsque la température extérieure ou la température du corps est trop élevée, le cerveau active les glandes sudorales (ou sudoripares) qui vont libérer de l’eau par les pores de la peau.

Il existe plusieurs causes de transpiration :

  • La transpiration d’origine physiologique qui est causée par la chaleur extérieure ou un effort physique. La transpiration joue alors son rôle de régulateur de la température.
  • La transpiration d’origine émotionnelle va être causée par le stress et les émotions. Elle peut survenir si vous prenez la parole en public par exemple, lors d’un rendez-vous amoureux ou pendant un entretien d’embauche.

Quelle que soit son origine, la transpiration doit être vue comme un mécanisme sain et utile

Quelles sont les zones du corps touchées par la transpiration ?

Le corps humain ne compte pas moins de 3 millions de glandes sudoripares réparties sur tout le corps. Ce sont ces glandes qui sécrètent la sueur, solution aqueuse au pH légèrement acide. Les zones les plus touchées du corps humain par la transpiration sont les aisselles, les mains, les pieds puis le visage.

On retrouve deux types de glandes sudoripares sur le corps. Les glandes eccrines sont les plus nombreuses et localisées sur l’ensemble du corps. Les secondes, les glandes aprocrines, ne sont actives qu’à la puberté et sont souvent associées à des follicules pileux des aisselles, aussi autour de l’anus ou des mamelons. Ces glandes-là participent moins à la thermorégulation mais vont libérer des phéromones.

D’où viennent les odeurs lorsque nous transpirons ?

L’amalgame est souvent fait entre transpiration et mauvaises odeurs. Pourtant, la transpiration en elle-même n’est pas malodorante. L’odeur parfois dégagée vient en fait des bactéries à la surface de la peau, notamment sur les zones pileuses comme les aisselles, qui se nourrissent de la transpiration et produisent alors des composés chimiques odorants responsables de notre odeur corporelle. L’hygiène corporelle est donc nécessaire pour éliminer au maximum ces bactéries, tout comme l’utilisation d’un déodorant. Les déodorants ne vont pas modifier le processus de transpiration, en revanche, ils contiennent des agents antiseptiques qui vont éliminer les bactéries, en plus d’offrir une odeur rafraichissante. Sanoflore propose ainsi une gamme de trois déodorants certifiés Bio : Vent de Citrus, Pureté de Lin et Nuage de fraicheur (ce dernier est décliné sous forme de déodorant à bille et de spray).

Tout savoir sur la transpiration excessive ou hyperhidrose

Certaines personnes rencontrent un problème encore plus fâcheux que les odeurs parfois dérangeantes : elles transpirent de manière excessive et en permanence. C’est ce que l’on appelle l’hyperhidrose. Ce phénomène est lié à la suractivité des glandes sudorales. Environ 1 à 3% des Français seraient ainsi concernés par ce problème.