Huile essentielle de Romarin

Huile essentielle de Romarin

certifiée biologique

Nom d’usagerose marine, encensier, herbe aux couronnes, herbes aux cantonniers, herbe aux troubadours
Partie utiliséefeuilles et sommités fleuries
Nom botaniqueRosmarinus officinalis
Forme galéniquehuile essentielle
Nom INCIRosmarinus officinalis (Rosemary) leaf oil

Le romarin est un petit arbuste typique de la région méditerranéenne, très aromatique, dont les sommités fleuries apportent de nombreux bienfaits. Le médecin Dioscoride le citait déjà comme « remède du foie » au 1er siècle de notre ère, et il fut cultivé tout au long du Moyen-âge. Il est à l’origine de la célèbre « eau de la Reine de Hongrie ».

Présentation botanique du Romarin

Carte d’identité botanique

FamilleLamiacées
Parties utilisées sommités fleuries
Composition, principes actifs : huile essentielle flavonoïdes, tanins, diterpènes tricycliques, triterpènes, acides-phénols (acide rosmarinique), huile essentielle : oxydes (1.8 cinéole), cétone (camphre), esters (acétate de bornyle), terpènes (α-pinène), sesquiterpènes (β-caryophyllène), terpénols…
L’huile essentielle offre 3 chémotypes à cinéole, à camphre, ou à verbénone
Floraison mai-juin
ImplantationBassin Méditerranéen, Europe, Afrique du Nord.
Terroirterrains arides, ensoleillés, secs, garrigues, rochers
Provenance pour Sanoflore France, Vercors.

Le romarin a toujours eu une place de choix dans la culture méditerranéenne, les Romains le vénéraient comme une plante sacrée qui portait bonheur, et assurait la félicité dans l’au-delà. Il participait aux cérémonies de mariage et aux funérailles.

Comment l’identifier ?

Caractéristiques botaniques

Arbrisseau de 1 à 2 m de hauteur, touffu, ramifié, portant de longues tiges ligneuses. Feuilles vert foncé sur la face supérieure, blanchâtres et duveteuses en dessous, opposées, étroites, coriaces, en forme d’aiguilles sans piquant. Fleurs mauve, ou bleu pâle, groupées en épis au sommet des rameaux.

Espèce ressemblante

les lamiacées se ressemblent toutes par leurs fleurs (en forme de lèvres, d’où leur ancien nom de labiées), mais il est difficile de confondre le romarin avec la lavande l’hysope ou le thym, car ses feuilles sont caractéristiques, et le parfum plus particulièrement.

Le saviez-vous ?

Le romarin est à l’origine de la fameuse « eau de la reine de Hongrie », qui a connu un succès phénoménal, véritable eau de jouvence, à l’époque de la Marquise de Sévigné (« j’en suis folle. C’est le soulagement de tous les chagrins »). Composée d’alcoolat de romarin, elle aurait été transmise par un ermite à Isabelle, reine de Hongrie, et l’aurait guéri des rhumatismes et goutte dont elle souffrait, jusqu’à lui donner une seconde jeunesse à 80 ans (« même elle s’en lavait tous les jours, ce qui la rendit plus belle »).

Bienfaits de l’huile essentielle de romarin

Le saviez vous

Le nom du romarin vient de ros rosée et marinus marin, ce qui sous-entend que le romarin n’est jamais très éloigné du littoral maritime.

L’huile essentielle de romarin est obtenue par distillation à la vapeur des sommités fleuries. Elle est incolore ou jaune clair, et son parfum est frais ou camphré. Elle présente 3 chémotypes suivant son origine : à camphre (France et Espagne), à verbénone (Corse), à cinéole (Maroc).

Le romarin est conseillé pour son action tonique et stimulante, en cas de convalescence, de fatigue, de surmenage physique ou psychique.

Elle est anti-infectieuse et décongestionnante respiratoire (chémotype cinéole), en cas de bronchite, et conseillée également contre les cystites, les candidoses, les gastro-entérites, les sinusites, les otites, les refroidissements.

Sur le plan cutané, c’est un régénérateur, un stimulant du cuir chevelu et de la repousse des cheveux.

Bienfaits de l’hydrolat et de l’alcoolature de romarin

L’hydrolat (eau florale) de romarin, ou bien même l’infusion de sommités fleuries de romarin peuvent être directement versées dans l’eau du bain pour un effet tonique et revitalisant, y compris pour les enfants, contre les jambes lourdes ou une mauvaise circulation.

L’alcoolature de romarin est utilisée contre les rhumatismes ou les maux de dents.

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore (in vivo)

  • Le romarin est connu pour son effet fortifiant.Il soulage les jambes douloureuses. C’est un anti-inflammatoire.
  • Sa richesse en flavonoïdesen fait un tonique veineux et un antioxydant.

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore pour le complexe Magnifica aux 9 huiles essentielles, versus Triclosan (in vitro)

Le complexe Magnifica aux 9 huiles essentielles

  • Limite la prolifération des bactéries nocivestout en préservant l’équilibre de l’écosystème cutané. Son efficacité purifiante est équivalente à celle du Triclosan, actif dermatologique de référence contre les imperfections.
  • Diminue les imperfections cutanées
  • Resserre les pores
  • Rééquilibre la production de sébum
  • Réduit la libération de molécules(médiateurs inflammatoires) à l’origine des réactions inflammatoires qui intensifient les imperfections.
  • Diminue la cohésion excessive des cellules mortes à la surface de la peauavec une activité proche de celle de l’acide glycolique et ainsi libère les pores, affine le grain de peau, chasse le voile gris et illumine le teint.
  • Activité antioxydanteéquivalente à celle du thé vert. Protège le sébum de l’altération. Ce dernier garde ainsi ses propriétés protectrices.

Sources :
1. Etude Sanoflore
2. Badasson & Cie, tradition médicinale et autres usages des plantes en Haute Provence, Pierre Lieutaghi, Actes Sud, Paris 2009
3. 200 plantes qui vous veulent du bien, Carole Minker, éditions Larousse, Paris 2013
4. Secrets d’une herboriste, Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, Paris 1999
5. ABC de l’herboristerie familiale, Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009
6. Petit Larousse des plantes qui guérissent, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, nouvelle édition Larousse, Paris 2016
7. Petit Larousse des Huiles Essentielles, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014
8. Phytothérapie la santé par les plantes, Sélection du Reader’s Digest, Bagneux 2007 9. Test laboratoire Sanoflore sur culture de cellules