Huile essentielle d'Origan

Huile essentielle d'Origan

certifiée biologique

Nom d’usageOrigan de Grèce, origan à inflorescences compactes, marjolaine sauvage, marjolaine bâtarde
Partie utiliséesommités fleuries
Nom botaniqueOriganum heracleoticum
Forme galéniquehuile essentielle
Nom INCIOriganum heracleoticum oil

L’origan est la plante aromatique qui donne l’huile essentielle anti-infectieuse la plus puissante que l’on connaisse. Aucun microbe ne lui résiste ! Très parfumé, l’origan assaisonne aussi les plats de la cuisine italienne.

Présentation botanique de l’origan

Carte d’identité botanique

FamilleLamiacées
Parties utilisées sommités fleuries
Composition, principes actifspolyphénols (tanins, acides phénols : acide hydroxycinnamique, flavonoïdes) ; huile essentielle : phénols (carvacrol 50 %, thymol), terpénols (linalol), terpènes (paracymène, γ-terpinène), sesquiterpènes (β-caryophyllène)….
On extrait des huiles essentielles avec les fleurs, les feuilles et le zeste de l’oranger amerL’huile essentielle du zeste de l’oranger amer est riche en limonène à 90 % (terpènes). L’huile essentielle des feuilles de l’oranger amer, ou petit grain bigaradier, est riche en acétate de linalyle à 50 % (esters)
Floraison Juillet à fin Septembre
Implantationoriginaire d’Europe, Méditerranée, Moyen-Orient, Asie
Terroirsols calcaires du littoral, lieux secs, ensoleillés
Provenance pour Sanoflore France, Vercors

L’origan fait partie des herbes de Provence. Lorsqu’on froisse les feuilles, les sommités fleuries, une odeur puissante et poivrée s’en dégage.

illustration Origan

Comment l’identifier ?

Caractéristiques botaniques

Plante vivace de 30 à 80 cm de hauteur.Tiges dressées, rougeâtres, anguleuses. Feuilles ovales, elliptiques, opposées, pointues à l’extrémité. Fleurs à 2 lèvres rose pourpre, en petits groupes serrés au sommet des tiges. Les feuilles situées à la base des fleurs (bractées) sont rouge violacé.

Espèce ressemblante

les lamiacées se ressemblent toutes par leurs fleurs (en forme de lèvres, d’où leur ancien nom de labiées), et l’origan peut être confondu avec la marjolaine, mais son parfum fait penser au thym ou au serpolet.

Les sommités fleuries sont récoltées tout en début de floraison, avant l’été

Le saviez-vous ?

L’origan était déjà recommandé dans l’Antiquité, par le médecin Dioscoride par exemple, comme remède contre le manque d’appétit, la digestion, les lourdeurs d’estomac.

Bienfaits de l’origan : huile essentielle, sommités fleuries

Le saviez vous

L’origan doit son nom aux mots grecs oros montagne et ganos beauté, ce qui signifie beauté des montagnes ou « parure des montagnes », nom qu’il porte à merveille !

L’huile essentielle d’origan est obtenue par distillation à la vapeur des sommités fleuries. Elle est incolore, et son parfum est épicé, chaud, piquant.

L’huile essentielle d’origan est à utiliser avec précaution en externe, car elle est agressive sur la peau. Le carvacrol, qui est son principe actif majoritaire, est extrêmement puissant, antibactérien, mais dermocaustique.

Les sommités fleuries d’origan sont elles-mêmes employées en cataplasmes chauds contre les rhumatismes, les douleurs articulaires et musculaires.

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore (in vivo)

  • Antiseptique, anti-infectieux.
  • Tonique, stimulant.
  • Anti-inflammatoire.
  • Antioxydante.

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore pour le complexe Magnifica aux 9 huiles essentielles, versus Triclosan (in vitro)9

Le complexe Magnifica aux 9 huiles essentielles :

  • Limite la prolifération des bactéries nocivestout en préservant l’équilibre de l’écosystème cutané. Son efficacité purifiante est équivalente à celle du Triclosan, actif dermatologique de référence contre les imperfections.
  • Diminue les imperfections cutanées.
  • Resserre les pores.
  • Rééquilibre la production de sébum.
  • Réduit la libération de molécules.(médiateurs inflammatoires) à l’origine des réactions inflammatoires qui intensifient les imperfections.
  • Diminue la cohésion excessive des cellules mortes à la surface de la peau.avec une activité proche de celle de l’acide glycolique et ainsi libère les pores, affine le grain de peau, chasse le voile gris et illumine le teint.
  • Activité antioxydante.équivalente à celle du thé vert. Protège le sébum de l’altération. Ce dernier garde ainsi ses propriétés protectrices.

Sources :
1. Etude Sanoflore
2. Badasson & Cie, tradition médicinale et autres usages des plantes en Haute Provence, Pierre Lieutaghi, Actes Sud, Paris 2009
3. 200 plantes qui vous veulent du bien, Carole Minker, éditions Larousse, Paris 2013
4. Secrets d’une herboriste, Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, Paris 1999
5. ABC de l’herboristerie familiale, Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009
6. Petit Larousse des plantes qui guérissent, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, nouvelle édition Larousse, Paris 2016
7. Petit Larousse des Huiles Essentielles, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014
8. Phytothérapie la santé par les plantes, Sélection du Reader’s Digest, Bagneux 2007
9. Test laboratoire Sanoflore sur culture cellulaire