Huile essentielle et hydrolat de Mélisse

Huile essentielle et hydrolat de Mélisse

certifiés biologiques

Nom d’usagecitronnelle, herbe au citron, piment des abeilles
Partie utiliséefeuilles
Nom botaniqueMelissa officinalis
Forme galéniquefleurs séchées en infusion, ou eau florale
Nom INCIMelissa officinalis flower/leaf steam/water, Melissa officinalis oil

La mélisse est une plante qui s’étend facilement dans nos jardins, et qui dont l’usage s’est répandu depuis l’Antiquité. Souvent appelée citronnelle, c’est une alliée de la digestion difficile et des troubles nerveux.

Présentation botanique de la mélisse

Carte d’identité botanique

FamilleLamiacées
Parties utilisées feuilles
Composition, principes actifsacides-phénols (acides rosmarinique, caféique et chlorogénique), triterpènes (acides ursolique, olénolique et hydroxyoléanolique), hétérosides monoterpéniques, flavonoïdes (lutéoline, quercétol), huile essentielle : terpénals (citrals : néral 15 %, géranial 30 %, citronnellal), terpénols (géraniol), sesquiterpènes (β-caryophyllène), sesquiterpénols (α-cadinol), esters (acétate de géranyle), terpènes, alcools non terpéniques, oxydes.
Floraison juin-septembre
ImplantationOriginaire de l’Est du Bassin Méditerranéen
Terroirbords des chemins, jardins, haies, sentiers forestiers, bois, terrains vagues
Provenance pour Sanoflore France, Vercors

Souvent appelée citronnelle, la mélisse n’a pourtant rien à voir sur le plan botanique avec ces plantes exotiques qui sont de la famille des graminées, ou avec la verveine citronnée dont elle partage le parfum mais qui elle est originaire d’Amérique du Sud.

illustration Melisse

Comment l’identifier ?

Caractéristiques botaniques

plante vivace herbacée de 30 à 80 cm de hauteur. Tiges de section carrée, raides et rameuses. Feuilles velues ou non, larges, opposées, ovales, pétiolées, dentées, vertes. Elles dégagent une odeur citronnée au froissement. Fleurs blanches ou rosées, à 2 lèvres (comme toutes les lamiacées), groupées en cercles à l’aisselle des feuilles. Calice tubuleux en cloche, poilu, à lèvre supérieure plane à trois dents, et lèvre inférieure à 2 dents. Corolle à tube saillant, à lèvre supérieure concave et échancrée, et lèvre inférieure à trois lobes. Fruit : capsule à 4 graines (tétrakène) au fond du calice.

Espèce ressemblante

La mélisse pourrait être confondue avec différentes espèces de menthe, autre lamiacée, mais son parfum est facilement reconnaissable lorsqu’on froisse la feuille.

Le saviez-vous ?

L’ « eau de Mélisse des Carmes » est une alcoolature fabriquée depuis le XVIIème siècle (1611) : elle est préparée avec une macération alcoolique de feuilles de mélisse fraîche, de zeste frais de citron, de racine d’angélique, de cannelle, de girofle, de muscade, de coriandre. Ce macérât est ensuite distillé pour donner la fameuse « eaux des Carmes », employée contre les troubles nerveux.

Bienfaits de l’huile essentielle et de l’eau florale de mélisse

Le saviez vous

La Mélisse doit son nom aux abeilles car ses fleurs, riche en nectar, les attirent. Mélissa était une nymphe grecque qui protégeait les abeilles ! Melissa signifiant « abeille » en grec. Très curative et aromatique, très appréciée depuis l’Antiquité, ses vertus relaxantes et rajeunissantes lui valent son nom « d’herbe des centenaires »

L’eau florale de mélisse, également appelé hydrolat, est obtenue par la distillation à la vapeur des fleurs fraîches, technique utilisée pour extraire les huiles essentielles. L’huile essentielle de mélisse va surnager sur l’eau florale, recueillie dans le vase florentin, et qui est de la vapeur recondensée en fin de distillation. L’huile essentielle est incolore ou jaune pâle, et son odeur est fraîche, herbacée, citronnée, proche de la verveine citronnée, et de la litsée citronnée.

L’eau florale de mélisse a des vertus apaisantes et anti-inflammatoires en compresses appliquées ou en spray sur les peaux sensibles, en cas d’irritations, de rougeurs.

l'huile essentielle, appliquée sur le plexus ou l’abdomen (après dilution), va décontracter le système digestif en cas de spasmes, de maux d’estomac, de nausées. Pour stimuler les voies biliaires, elle peut être appliquée en dilution dans la zone du foie.

De même, elle peut soulager le système cardiovasculaire en application au niveau du plexus cardiaque en cas de palpitations, d’arythmie, surtout si ces troubles sont d’origine nerveuse.

L’huile essentielle, plus puissante que l’eau florale, régule le système neuro-végétatif, et sera également conseillée comme antihistaminique, en cas d’asthme ou d’allergie respiratoire.

Sa composition en aldéhydes en fait un anti-inflammatoire de premier plan, en application locale. De plus, elle a des vertus antioxydantes sur la peau, et des vertus régénérantes et anti-âge : en favorisant la production de collagène par le derme, elle redonne souplesse et élasticité à la peau.

Il a été découvert également que la mélisse avait une action antivirale, qui peut être mise à profit avec des compresses de l’infusion de feuilles sur les lésions (herpès, zona…).

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore (in vivo)1

  • Anti-inflammatoire.
  • Apaisante, calmante, antispasmodique.

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore pour l’huile essentielle de Mélisse (in vitro versus Vitamine C)8

  • Anti-oxydante.Appliqué à la concentration de 0,0001%, l’huile essentielle de Mélisse limite la production de ROS (dérivés réactifs de l’oxygène, Reactive Oxygen Species en anglais) dans les kératinocytes en culture exposés aux UVA, avec une activité comparable à celle de la vitamine C.
  • Anti-inflammatoire.Le but de l'essai était d'évaluer l'effet de l’huile essentielle de Mélisse sur la production de molécules pro-inflammatoires (cytokines) dans un modèle de kératinocytes en état inflammatoire. Résultats : appliquée à la concentration de 0,002 %, l’huile essentielle de mélisse permet de limiter la libération des médiateurs de l’inflammation cytokine IL-8, prostaglandine PGE2 et leucotriene LTB4.
  • Régénérante.Le but de l'essai était d'évaluer l'effet de l’huile essentielle de Mélisse sur des protéines fondamentales de la matrice extracellulaire dermique. Résultats : appliquée à la concentration de 0,0002 % sur des cultures des fibroblastes, l’huile essentielle de mélisse a démontré des propriétés anti âge dermique en stimulant la biosynthèse de macromolécules de la matrice extracellulaire telles que le pro-collagène I et en stimulant l’expression de gènes codant pour le collagène III et pour l’élastine.

Propriétés cosmétiques démontrées par Sanoflore pour l’eau florale de Mélisse (in vitro)9

  • Antioxydante et apaisante.Sanoflore a démontré cliniquement son pouvoir apaisant et anti-irritant pour soulager les peaux même sensibles.

Sources :
1. Etude Sanoflore
2. Badasson & Cie, tradition médicinale et autres usages des plantes en Haute Provence, Pierre Lieutaghi, Actes Sud, Paris 2009
3. 200 plantes qui vous veulent du bien, Carole Minker, éditions Larousse, Paris 2013
4. Secrets d’une herboriste, Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, Paris 1999
5. ABC de l’herboristerie familiale, Thierry Folliard, éditions Grancher, Paris 2009
6. Petit Larousse des plantes qui guérissent, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, nouvelle édition Larousse, Paris 2016
7. Petit Larousse des Huiles Essentielles, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2014
8. Phytothérapie la santé par les plantes, Sélection du Reader’s Digest, Bagneux 2007
9. Test laboratoire Sanoflore sur culture cellulaire