La detox et la peau

Pourquoi se détoxifier ?

Nous sommes en bonne santé, et nous pensons avoir de bonnes pratiques alimentaires mais il nous arrive d’avoir des allergies, une fatigue permanente, des douleurs articulaires, des troubles du sommeil, une digestion difficile ou des problèmes de peau !
C’est souvent la conséquence d’une alimentation trop riche, d’un environnement pollué et d’un mode de vie stressant.
Pas de panique, en adoptant des gestes simples il est possible d’y remédier : Il suffit de relancer la détoxification naturelle du corps.
Voici les conseils d’Odile Chabrillac, Naturopathe, auteure de Mon cahier Detox aux Editions Solar.

Qu'est ce que la detox ?

Cela consiste à évacuer les toxines de notre corps en stimulant nos organes épurateurs (émonctoires) à titre préventif ou curatif. Pour entretenir notre santé et redonner de l’énergie notre corps a besoin d’un nettoyage intérieur régulier.
Il existe des moyens simples : consommer des aliments et des jus détoxicants, privilégier des plantes médicinales, des massages, des bains, la relaxation.

L'acné
en naturopathie

En naturopathie on considère l’acné comme une conséquence d’un déséquilibre interne souvent liée à une surcharge au niveau du foie.
Le foie étant dépassé et n’arrivant plus à assurer son rôle de détoxification, la peau va prendre le relais en tant qu’émonctoire secondaire. Les boutons sont donc les témoignages d’une activité de détoxification de la peau.
La première des choses à faire est donc d’agir sur ce déséquilibre : on se lance dans la detox (voir ci-dessus).
En parallèle, soutenez votre peau avec des produits adaptés de formulation certifiés bio afin de ne pas lui apporter de toxines supplémentaires; éventuellement enrichis en huiles essentielles purifiantes. Appliquez régulièrement un masque à l’argile douce pour absorber l’excès de sébum sans pour autant exciter les glandes sébacées.
L’acné est souvent corrélée aux bouleversements hormonaux de la vie (adolescence, contraception, grossesse, ménopause).
Il est donc conseillé de prendre RV avec votre naturopathe afin de recevoir des conseils adaptés à votre cas.

A quel moment pratiquer une cure detox ?

La detox peut se pratiquer lorsque le besoin se fait sentir. Il faut savoir s’écouter et ne pas pratiquer de detox dans des périodes de fatigue, de tension ou de stress extrême. Dans ce cas notre corps pourrait manquer de vitalité et ne plus être capable de fournir d’effort nécessaire pour s’auto-nettoyer.
Il y a 2 périodes particulièrement propices à la detox, en lien avec les cycles énergétiques :
A partir de la fin Mars jusqu’à début Mai (Printemps) et à l’automne plus précisément du 25 Aout au 25 Septembre. Les chinois parlent alors d’une cinquième saison, à la fin de l’été.
Idéalement, il est bien d’avoir effectué sa cure avant la Saint Michel, le 19 septembre car cela correspond au moment énergétique où tous les éléments vont vers le ciel (exemple : montée de la sève).

Les 10 commandements
d'une bonne detox

-/-

Préparez doucement
votre descente alimentaire

Commencez par limiter tout d’abord la consommation de produits laitiers, d’aliments industriels, de viande rouge, de café, d’alcool et de trop de sucre.
Buvez beaucoup, de l’eau pure, la moins minéralisée possible afin de drainer en profondeur les toxines circulantes

Des légumes verts

Tadam… ce sont les héros de la detox, les plus diurétiques, drainants et digestes de toute notre alimentation. Très pauvre en calorie, ils occupent un volume important dans l’estomac donc calment la sensation de faim

50% de végétaux à chaque repas

Soupe, salade, légumes crus, cuits ou fruits (sans excès pour ces derniers) allez-y !

Des produits frais

Car ils contiennent des vitamines, des oligo éléments, et des enzymes.
Mettez du cru et du cuit à chaque menu, adoptez les cuissons douces afin de conserver la qualité de leurs nutriments.

Un menu complet

Evitez les aliments industriels dénaturés et ultraraffinés responsables d’acidification et d’inflammation de l’organisme.
Préférez du pain complet bio (au levain) ou du pain bis ainsi que les pâtes et le riz semi-complets ou complets
Oubliez le sucre blanc au profit du sucre de canne, de fleurs de coco ou du sirop d’agave.

Mastiquez

Manger lentement, prenez le temps de bien mâcher et de mastiquer chaque aliment afin d’optimiser la digestion, les aliments sont mieux assimilés

Diner tôt

L’idéal serait de ne pas dîner après 19H30 afin que le système digestif bénéficie de 12H de repos. Car c’est pendant la nuit que notre organisme lance un grand chantier de nettoyage et que la détoxification opère le plus.
Le sommeil est également fondamental pour la régénération hépatique
Donc on dine tôt, et on se couche tôt

Un sommeil réparateur

Le sommeil est également fondamental pour la régénération hépatique, on essaye de se coucher avant 22h30 avec un bon roman avant de s’endormir plutôt qu’une série.
Donc on dine tôt, et on se couche tôt.

Au réveil, des bains de bouche à l’huile

Chaque matin, on garde en bouche une bonne cuillérée à soupe d’huile vierge de première pression à froid (sésame, coco, éventuellement olive) sans l’avaler. Faites circuler l’huile dans la bouche pendant 3 minutes (comme si vous la mâchiez) puis recrachez !
Vous pouvez ensuite utiliser un gratte-langue pour ôter le résidu blanchâtre qui se trouve dessus, plein de toxines et de bactéries. Rincez-vous la bouche

Surtout, détendez-vous !

Pour que la détox soit complète prenez du temps pour vous !
Méditez, lisez, tricotez, marchez … bref trouvez une activité qui vous détende afin de vous vous détachez de vos soucis pendant quelques minutes

Sur quoi agit on pendant
la cure ?

Il y a 3 temps forts

  1. On assèche la source des surcharges de notre organisme. Bien sur, à la base nous sommes nutritionnellement très vigilants mais aussi, on diminue notre surcharge émotionnelle et notre stress, on évite de trop surcharger sa peau.
  2. On stimule les émonctoires (organes « éboueurs » du corps, tels que le foie...).
    En naturopathie, on a coutume de dire que dans 99% des pathologies, le foie est en jeu. Mais les intestins et les reins sont aussi souvent impliqués. Parfois, on n’en prend pas suffisamment soin. Du coup, quand ils sont débordés, ils appellent à l’aide. Alors, les émonctoires secondaires prennent le relais : la peau, les poumons et l’utérus/vagin.
  3. On s’écoute, on prend soin de soi.

Et plus particulièrement pour le foie

On favorise les tisanes de romarin (grande plante hépatique) ; On mise sur le chardon marie, et bien sûr sur le curcuma (plutôt en racine qu’en poudre).
Le Desmodium est intéressant particulièrement en hiver en cas d’urgence pour régénérer le foie (pas le nettoyer).

La bouillote

Le foie aime une chose : le chaud !!!
Donc il faut utiliser des bouillottes !

Et boire, boire, boire beaucoup, beaucoup d’eau (éventuellement tiède ou chaude également).
Retenez que l’eau est surtout intéressante pour ce qu’elle emporte, ce qu’elle va aider à éliminer.